AUCUN RÉPIT

« Fini… Pas eu le temps. » Ce sont les ultimes paroles de Thérèse en présence de sa fille. Que signifient-elles ? « Tout est fini » ?… « Finis ce que je n’ai pas eu le temps d’achever » ? Non, décidément, Alyzée n’arrive pas à donner un sens à ces mots. Des mots, elle va en trouver plein d’autres, tout aussi obscurs, dans les carnets que tenait la défunte. Certains sont empilés à la cave, d’autres sont toujours dans la maison en Écosse où Alyzée a grandi. Des écrits terrifiants qui finiront par lui révéler le secret de sa naissance, mais également la mission diabolique que sa mère s’était assignée. Pour honorer les dernières volontés de Thérèse, Alyzée sillonnera la France. Un parcours qui se transformera en un véritable chemin de croix jonché de cadavres.

OUBLI INTERDIT

Peu de temps après les funérailles du vieil Adrien Ragnotti, le corps de son fils Jacques est retrouvé sur une plage, une croix gammée gravée au fer rouge dans son dos. Sur le cahier de condoléances, on lira la même phrase que celle écrite lors de l'enterrement de son père : Souviens-toi du 6 juin.

Alors que la police peine à trouver une piste, la sœur et les deux autres frères de Jacques disparaissent tour à tour. L’enquête pour meurtre puis enlèvement conduira les flics de Mulhouse à Cortona, un village toscan, et ce qu’ils découvriront les plongera dans le passé d’une époque trouble. Si la grande Histoire a laissé des souvenirs, les semaines défilent et on n'a toujours aucune trace de la fratrie.

Rythme effréné et diabolique pour une affaire dont les ramifications sont beaucoup plus complexes et sordides qu'il n'y paraît.

DANSES MACABRES et autres ÉGLISES À RÉPIT

Danses macabres et autres églises à répit est un complément d'informations sur mes précédents romans et en particulier le dernier, AUCUN RÉPIT, publié en janvier 2018 aux éditions Lucien SOUNY dans la collection "Plumes noires". Il raconte comment l’étrange tableau de « la danse macabre » du Bar-sur-Loup, les fresques des danses macabres du XVème ainsi que le phénomène des églises à répit ont pu être à l'origine du CHIEN MUET, du CARNAVAL DES TRANSIS et d'AUCUN RÉPIT.

II n'a, en aucun cas, la prétention d’être un ouvrage historique, mais plutôt une tentative pour comprendre comment un professeur d’EPS a troqué son sifflet pour un stylo et fini par se retrouver à parler des églises à répit dans des salons du livre ! Un « Selfie littéraire », en quelque sorte ! Il est aussi l’occasion de remercier une nouvelle fois ceux par qui se sont crées ces connexions qui ont abouti à la création de mes romans.

 
 
 
© 2019 par Pierre Brocchi/def270473. Créé par WIX.COM